Seoul Ballet
Contactez-nous : + 33 (0)1 42 33 05 42

CHE MALAMBO - CHE MALAMBO

Le Directeur Artistique

Gilles Brinas

Gilles Brinas (c) DR

« Le Malambo, c’est d’abord un rythme devenu danse. Un rythme, certains le disent, venu d’Afrique, car le Malambo serait le nom du quartier africain d’une ville péruvienne. Puis, un jour, tout se mélange, et la Pampa, terre d’immigration, y pose son humeur et son style.

Le Malambo est une danse explosive, toute en tensions contenues, qui n’a eu de cesse d’évoluer. A l’origine, il s’agissait de défis, de battles où se misait tout ce qui pouvait être misé – à qui sera le plus musical, le plus virtuose. La virtuosité m’a toujours intéressé, aller vite, longtemps, et les malambistes appréciaient particulièrement ces nouveaux défis. Ils dansent désormais avec des jambes de feu aux zapateados surpuissants, jouent du bombo et font tourner les redoutables boleadoras de manière étourdissante. La parole de Scriabine “Le rythme, c’est le temps enchanté” nous anime. Ici, le rythme premier, c’est le rythme cardiaque.

Che Malambo est la rencontre improbable d’un folklore bien assumé avec un univers étranger ignorant tout de ce sujet si particulier et sensible, qui a donné forme à un ballet-concert que nous souhaitons universel – le local perdant ses murs – où la danse et le rythme sont les invités d’honneur. »

Gilles Brinas

 

 

…………………………………………………………………………………

 

Gilles Brinas, directeur artistique et chorégraphe

Ce spectacle est né d’une idée originale de Gilles Brinas, danseur et chorégraphe talentueux qui a travaillé comme danseur au Ballet de l’Opéra de Lyon, au Ballet du XXe siècle de Maurice Béjart, à la Scala de Milan, au Grand Ballet de France et dans les compagnies de Robert Hossein, Peter Goss et Anne Béranger. Depuis quelques années, il travaille avec de nombreux professeurs tels que Lucia Petrova, Raymond Franchetti, Andrej Glegolski et collabore également avec des chorégraphes de renoms comme Vittorio Biagi, George Skibine et Jean Golovine.

Comme bon nombre d’étrangers qui tombent sous le charme du tango, Gilles Brinas, lui, est tombé en extase devant le Malambo. Les rythmes primitifs, les trépignements endiablés, le niveau de technicité et les compétences requises furent pour Gilles Brinas une découverte exceptionnelle et unique. Par l’entremise du chorégraphe Gustavo Molajolli, qui fut préalablement danseur au Teatro Colon, il rencontre Nydia Viola, directrice du célèbre Ballet National d’Argentine. Avec la participation de quelques danseurs de la troupe, et Nydia Viola, Christian Vatimo, Fernando Matoso qui se chargèrent de chorégraphier les pas, Gilles Brinas lance la création de Che Malambo. Il réunit parmi les meilleurs danseurs de Buenos Aires, dont deux champions du monde ; Ramon Salina « El Tucuman » et Julio Garrido « El Cordobès ».